À DEUX PAS

mes bonnes adresses à Prague I brunch vegan & gnocchi sans gluten

parce que bien manger c'est la vie et si mes photos de la ville sous la pluie ne valent pas vraiment le coup d'oeil, ces bonnes adresses oui. On part entre filles, quatre nanas (Betty, Adeline, Solène & moi) dont une presque végétarienne et une autre végétarienne ET intolérante au gluten.

 

JOUR 1 

Arrivées à 11h le matin, le temps de rejoindre l'appartement* et de déposer nos bagages, nous partons à la recherche d'un endroit où manger, vite fait bien fait. au Gourmand (le petit serveur parle français), du fait-maison mais pas sans gluten, Solène se contente d'un grand (et consistant) smoothie aux fruits des bois. Betty et Adeline optent pour une part de lasagnes aux légumes (repérées en vitrine) et moi pour une petite quiche chèvre et tomates séchées. Le restaurant propose de nombreux desserts, de quoi nous mettre l'eau à la bouche : un carré de medovnik pour Adeline, un strudel pour Betty et, pour moi, une part de cheesecake. C'est chez Mark & Spencer que Solène fait le plein de choses sans gluten "au cas où".

Le soir, on réserve une table au restaurant italien Al Riso 100% gluten free (GF), véritable coup de coeur ! Les tranches de pain et l'huile d'olive de fou malade qu'on nous propose en attendant que les plats arrivent annoncent déjà la couleur. Au menu : soupe Minestrone, gnocchis tomate-mozzarella, risotto, panna cotta & tiramisu. Le moulin à poivre, le parmesan entier râpé au-dessus des assiettes, tout y est. En partant, on réserve même à nouveau pour le lendemain soir.

JOUR 2 

On réserve une table au Moment pour bruncher, petit restaurant vegan et noglu, esprit bobo. Au menu : soupe africaine (façon minestrone) aux petits légumes et aux cacahuètes, smoothie aux dattes, toast au faumage (fromage végétal - sans lait) et tempeh (retour à Bali), oeufs brouillés et omelette sans oeufs (vegan donc), mini pancakes, falafels, porridge à la cannelle ; un vrai festin (de quoi décontenancer le serveur) ! Tout n'est pas sans gluten mais les allergènes sont indiqués sur la carte. 

Fin d'après-midi, il pleut comme vache qui pisse alors on se réfugie à l'Artisan Cafe et Bistrot pour y boire un chocolat chaud qui met tout le monde d'accord, du thé aux plantes et un milkshake à la framboise servi dans un bécher (sans sucre ajouté, comme j'aime). Il y a un buffet de gâteaux, tartes et pâtisseries (de mémoire, une tarte était indiquée GF) mais on se réserve pour le dîner chez Al Riso : crème de champignons, gnocchis aux champignons, spaghetti au saumon, 3 boules de glace artisanale (mention spéciale pour le parfum pistache).

Dernière soirée sur place, on décide d'aller prendre un verre au Hemingway Bar, le fameux. L'endroit est chic et cosy, la lumière tamisée, les fauteuils rembourrés, le service agréable et la carte des cocktails est dingue ! On opte pour un truc frais à base de pamplemousse avec Adeline, servi dans un large bocal en verre ; et Solène se fait servir un cocktail arrangé (sans gluten) dans une boule à neige (de la poudre coco dedans) avec une paille façon sucre d'orge ; on a adoré.

JOUR 3 

On rend l'appartement et on file bruncher au Kavarna CoffeePark (dogfriendly option noglu), juste à côté. On opte pour la soupe maison (velouté à base de tomates), des oeufs brouillés, une grosse tasse de thé chacune, un porridge, des pancakes ; on se régale.

À l'heure du goûter, on s'installe au Tricafe, petit salon de thé sympathique, une déco chinée, une accumulation de tapis, un rockingchair de grand-mère ; ils proposent 2/3 pâtisseries sans gluten. On goûte un peu de tout : un granola fait maison aux vrais copeaux de chocolat noir, une tarte aux myrtilles façon crumble, un moelleux au chocolat GF et divers thés et infusions. De quoi tenir jusqu'au petit sandwich distribué dans l'avion (aha).

 


On n'a pas testé mais on a noté 2 adresses de plus, si ça peut servir à d'autres : le Vegan's (gluten free) et le Food Story (allergènes indiqués sur la carte).

*On a loué un joli studio dans le quartier de Vinohrady, via Airbnb, au pied des maisons de Sécession ; assez grand pour quatre nanas agitées et vraiment pas cher.

Leave a Comment

Comments (2)