DE HAUT EN BAS

detox capillaire – 1 shampoing par semaine

Les cheveux longs c’est de l’entretien, y’a pas à dire !
Et parce que j’aime me compliquer la vie (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué), il y a un peu plus de deux ans (presque trois je crois), je me suis mise à lire les étiquettes* et j’ai décidé de ne plus acheter quoi que ce soit qui contienne une once de diméthicone (autre nom du silicone, parmi tant d’autres) afin de laisser respirer mon cheveu et de ne plus l’étouffer sous cette fine couche imperméabilisante qui le rend (immédiatement) brillant et soyeux certes, mais qui le tue à petit feu. Le plus compliqué étant de trouver des soins, masques ou après-shampoing, sans silicone (et sans se ruiner) ; et je ne parle même pas des produits (serum ou crème) dits sans rinçage : toujours blindés de choses qui font plus de mal que de bien.

ROUTINE

Je change régulièrement de marque parce que j’ai comme l’impression qu’après plusieurs semaines d’utilisation mes cheveux s’habituent et ne réagissent plus aussi bien qu’aux premiers shampoings. En ce moment :

  1. j’utilise le shampoing SOURCE FORCE à base de Coriandre de la gamme BOTANICALS FRESH CARE par L’Oréal Paris
  2. de temps en temps le Low Shampoo Haute Expertise Pure Riche par L’Oréal Paris (qui ne mousse pas)
  3. je termine mon tube du démêlant Nutrition et Réparation Pure Riche  avant de tester un produit équivalent de la gamme BOTANICALS FRESH CARE (plus clean dans la compo)
  4. je fini le pot de masque Profond Réparation Ultime Pure Riche mais depuis que j’ai testé l’huile de coco (en avant-shampoing), je ne jure que par ça
  5. sur cheveux humides, j’applique la crème soin lissante thermoprotectrice par Patrice Mulato (la première que je trouve avec une composition aussi propre)
ENTRETIEN

Il y a un an et demi maintenant, j’ai fait un soin à la kératine (ou lissage brésilien) histoire de redonner un coup de boost à mes cheveux que j’ai beaucoup trituré jusque-là (à base de colorations faites seule à la maison afin d’éclaircir de plusieurs tons – histoire de virer au roux sans passer par la case décoloration BREF). Ce soin profond permet aussi de détendre la fibre capillaire qui se lisse beaucoup plus facilement (un simple coup de sèche-cheveux et hop-là), une aubaine pour moi qui mousse quand il pleut. Pour entretenir les effets du soin et pour repartir sur de bonnes bases, il me fallait également supprimer de ma routine capillaire tous les produits à base de sulfate. Au fur et à mesure, j’élimine les mauvais composants – le paraben aussi – et c’est tant mieux. À côté de cela, je fais régulièrement des cures de levure de bière et de spiruline (qui vote pour un article sur les compléments alimentaires ?). Je m’intéresse, un temps, à la tendance no poo ; j’admire mais je ne m’en sens pas capable. Je réduis tout de même, petit à petit, le nombre de shampoings hebdo ; j’en suis à deux, jusqu’à ce que je mette la main sur du shampoing sec (de la marque Batiste) : une révolution mais une composition pas très clean.

challenge

Je ne me souviens plus comment j’en suis arrivée à envisager d’utiliser du talc (en guise de shampoing sec, bien moins chimique) mais c’était LA bonne idée ! Vive le talc Cadum qui ne coûte rien et qui dure un bon moment. C’est grâce à cette poudre de perlimpinpin que je peux me permettre de laver ma tignasse une seule fois par semaine, je peux pousser jusqu’à 10 voire 11 jours parfois, avec chignon brouillon exigé sur la fin (petit clin d’oeil à ma copine Betty qui tient facile 2 semaines). Je saupoudre les zones un peu grasses (ce n’est pas sale, c’est un excès de sebum, ça protège le cheveu), je frotte et je brosse en surface : tadam !

semaine TYPE

mercredi soir : bain d’huile de coco avant le shampoing + crème soin sur cheveux humides ou shampoing + masque profond
jeudi : je ne supporte pas mes cheveux, ils moussent c’est pas beau à voir alors je les attaches avec un élastique à ressorts (pour éviter les marques)
vendredi & samedi : ils sont bien comme il faut, ils ont dégonflés et ont pris le pli (le bon)
dimanche : ils commencent à briller en racines (par zones), je les talc légèrement et je peux les laisser détachés
lundi : je les attache (je puise mon inspiration sur Pinterest mais ça finit bien souvent en queue basse ou simple tresse africaine)
mardi : encore un peu de talc en racines et je les attache en chignon brouillon (si je vais au sport je les lave le mardi soir, sinon ça peut attendre mercredi)
mercredi : ils sont attachés toute la journée (y’a pas le choix) & c’est reparti pour un tour

BILAN

Je ne vois que du positif à tout ça : je prends soin de mes cheveux (un shampoing de moins, c’est une « agression » en moins), je fais des économies (moins d’eau, moins de produits – du coup je peux mettre un peu plus de sous dans des produits de qualité), un geste pour la planète en passant, des économies de temps aussi, et pas qu’un peu (celles qui connaissent le combo cheveux longs + cheveux qui bouclent un peu n’importe comment comprendront) !

*Mamzelle Sooz a récemment posté un article super à ce sujet,
intitulé Décrypter les étiquettes de vos produits de beauté  

PS : j’ai rédigé cet article avant que la polémique « L’Oréal et les tests sur les animaux » ne voit le jour. Désormais consciente des choses et sensible à la cause animale, je compte mettre en place une nouvelle routine cruelty free dont je parlerai (avec le recul suffisant) dans un article à paraitre.

5

Leave a Comment

Comments (10)

  1. Les deux semaines seront bientôt pour toi aussi ! 🙂
    Tu me diras ce que tu as pensé du shampoing Botanicals, j’hésitais à tester, mais mon Klorane (que j’ai depuis bientôt 2 ans), n’est toujours pas terminé ahah

    1. J’aime beaucoup le shampoing BOTANICALS, j’attendais de terminer mes produits Pure Riche pour tester les autres produits de la gamme mais je vais y réfléchir maintenant que j’ai lu (un peu partout) que L’Oréal pratiquait ses tests sur les animaux … Je vais approfondir le sujet histoire de me faire mon avis sur la question 😉

  2. kikou alors angelique a la boutique du coiffeur ils ont un shampooing sec superbe et bcp plus naturel que le batiste qui est un produit pas mal mais tres chimique tout de meme avec des residus blanc trop souvent dans les cheveux !
    Celui créé par la boutique du coiffeur de leur propre marque ne coute que 4.50 euros de mémoire pour un flacon assez grand c’est la solution idéale car sans residus donc bcp moins agressif quand on a pas trop de temps car crois moi ma belle quand on a des enfants dur dur des soins etalés sur 1 semaine surtout le soir apres la journée de boulot et touttttttt le reste avec les enfants l’envie number 1 est d’aller vite se coucher ! alors toi profites tu n’en a pas encore !mdr byzoux

  3. Mets une goutte d’huile essentielle de citron dans ton shampoing si tes cheveux ont tendance à être gras et /ou 1 goûte d’huile essentielle d’arbre à thé pour la même raison et contre la démangeaisons/pellicules. Enfin, 1 goûte d’huile essentielle de pamplemousse pour éviter la chute des cheveux et favoriser la repousse. Si tu veux les rendre un peux plus doux, 1 goûte de glycérine végétale :))

    1. Génial ! Il faut vraiment que je me penche sur le sujet « huiles essentielles », j’en entends que du bien ! Merci Yelena 😉
      Je vais aller faire un tour chez Aroma Zone asap 🙂

  4. Hum j’aime beaucoup cette démarche, j’ai coupé mes cheveux, mais je vais essayer de garder en tête les noms de tes shampooing ^^

    Au passage, je découvre ton blog, et j’aime beaucoup 🙂

    1. Ça change la vie ! Les produits que je liste ici sont vraiment top mais pas tous cruelty free ; je ferai un update de ma routine capillaire 100% CF ultérieurement 🙂
      J’ai aussi suivi le conseil de Yelena (en commentaire) et ajouté une goutte des huiles essentielles d’arbre de thé, de pamplemousse et de citron : ça ne coûte rien (chez Aromazone) et ça apporte un vrai plus.

      Merci Virginie et/ou Laurie 😉