EXPÉRIENCES

monodiète de pommes : 3 jours détox

UNE MONODIÈTE ? quésaco ?

Un bon moyen d’appuyer sur le bouton RESET et de repartir sur de bonnes bases. Ne manger qu’un seul et unique aliment sur 3 jours simplifierait* les tâches du système digestif (qui ne serait alors que peu sollicité) et, dès lors, permettrait à l’organisme d’évacuer toutes les toxines accumulées jusque là : repas de fêtes, excès, mauvaises habitudes, plats préparés (avec tous ces ingrédients qui semblent sortir tout droit d’un laboratoire de chimie), after work à répétition, etc.
Il n’est pas pertinent d’envisager une monodiète pour perdre des kilos en trop, ce n’est pas le but. En effet, vous ressortirez de là plus légères/légers et le ventre plat mais l’objectif est avant tout de remettre les compteurs à zéro afin de repartir sur de bonnes bases, de repenser son alimentation : plus équilibrée, plus adaptée. Et non, il n’est pas question de carences, pas quand il s’agit d’une période si courte ; mais il est possible que certains symptômes tels que des maux de têtes ou des nausées surviennent, c’est normal (c’est le sevrage, comme pour n’importe quelle sorte de détox j’imagine) mais attention à ne pas se rendre malade ! Pendant la monodiète : 1.5 à 2L d’eau par jour, du thé vert et des tisanes à volonté. C’est aussi l’occasion de ne pas faire de sport, si vous cherchiez des excuses. Attention : il est important de toujours demander l’avis de son médecin traitant en cas de doute (si vous êtes sous traitement médicamenteux par exemple, enceinte, particulièrement fatiguée, …).

One apple a day keeps the doctor away

Selon la saison, on peut envisager le raisin blanc ou la carotte par exemple ; mais la pomme reste favorite : simple à consommer, simple à transporter, sur les étalages en toutes saisons, il en existe plusieurs sortes et il est possible de la préparer sous différentes formes (compote, au four, en morceaux, à croquer) et comme dit l’adage : « One apple a day keeps the doctor away. » Le mieux étant de les choisir bio.

JOURNAL DE BORD

Mercredi 7 juin
07:00 : debout
07:45 : une grande tasse de thé vert + 3 compotes de pommes bio (sans sucres ajoutés)
09:30 : arrivée au bureau, mon ventre fait de drôles de bruits (déjà)
10:40 : une pomme Golden + une grande tasse de thé BB Detox Kusmi Tea
12:45 : 2 pommes Golden et 2 verres d’eau
14:00 : une grande tasse de thé Detox Infuz
17:00 : une petite pomme
18:30 : je rentre, j’ai faim
20:00 : je m’occupe en attendant monsieur
21:15 : une pomme en quartier saupoudrés de cannelle + un bol de compote de pommes avec des graines de chia (j’ai jugé que j’avais le droit d’en consommer, je ne sais pas si Erwann Mentheour est de mon avis) devant Grey’s Anatomy.

J’ai trouvé le temps long. Et, avec monsieur, nous avons pour habitude de nous concocter quelque chose qui sort un peu de l’ordinaire chaque mercredi soir, du coup c’est frustrant de ne manger que des pommes. Quand on sait que je suis du genre à grignoter des tomates au sel plutôt que des biscuits au chocolat, manger du sucré à l’heure du dîner est un supplice pour moi.

Jeudi 8 juin
07:00 : debout
07:30 : un grand verre de jus de citron (je sais que c’est détox mais je ne suis pas sûre que ce soit autorisé lors d’une monodiète, tant pis tant mieux)
08:00 : un bol de compote de pommes + graines de chia (dans le doute, je persiste) et une grande tasse de thé vert
09:45 : arrivée au bureau, j’ai faim
10:00 : une grande tasse de thé BB Detox Kusmi Tea
11:45 : je croque dans une pomme
13:15 : 3 petites pommes croquées au soleil
15:15 : une grande tasse de thé Detox Infuz – j’ai un petit creux
17:30 : une pomme
19:00 : je rentre mais je redoute ma soirée en solo, monsieur est de sortie
21:00 : je tiens bon, un bol de compote avec une pommes coupées en cubes dedans (je déborde d’imagination, y’a pas le choix)

Je suis contente de moi mais je bave quand même devant les restes d’une simple salade composée, la tête dans le frigo. Je dois faire preuve de volonté mais ça devient compliqué ; je suis de mauvais poil. Allez, plus qu’un jour.

Vendredi 9 juin
07:00 : debout, je me sens vidée
07:30 : un grand verre d’eau à jeun
07:45 : un bol de compote et une grande tasse de thé vert
08:30 : je suis un peu patrac
09:15 : c’est jour de marché à Neuilly, j’achète 4 belles pommes
09:30 : à peine arrivée au bureau, je croque dans une
10:00 : une grande tasse de thé  BB Detox Kusmi Tea
13:00 : deux pommes coupées, sans réel appétit
14:30 : une grande tasse de thé  Detox Infuz
18:00 : j’ai faim mais pas envie d’une pomme, je m’en passe
20:00 : je fais le plein de fruits et légumes avant de rentrer
21:00 : je craque et je me prépare un grand bol de concombre avec un peu de vinaigre de cidre (de pommes aha)

OK j’ai craqué, OK c’était presque la fin mais INCONCEVABLE pour moi d’envisager encore un dîner à manger des pommes ; j’avais besoin de quelque chose de salé – un concombre en dés juste assaisonné, ça aurait pu être pire ! La monodiète, c’est aussi le moyen de retrouver goût aux aliments que tu as trop l’habitude de manger. 

BILAN

Concrètement, j’ai le ventre qui a visiblement dégonflé. Le Chéri trouve que mon ventre est plus plat et ma taille plus fine. Je suis surtout motivée à reprendre en main mon alimentation : fini les salades toutes faites qu’on trouve au rayon frais chez Monoprix (ou ailleurs d’ailleurs), fini le muesli à la louche le matin, fini la fetassalakissaubonlaitdebrebiss en surdose dans le gazpacho, fini le tzatziki à la cuillère. Désormais, je prépare mon petit Tupperware chaque soir pour le lendemain midi au bureau (j’essaie de tenir un menu d’avance), je pèse mon muesli le matin (50g avec un peu de lait épeautre/noisette), je passe la feta au Turbo Tup pour avoir l’impression qu’il y en a beaucoup alors qu’il y en beaucoup moins, et je n’achète plus de tzatziki.
Si cette détox est une mise à zéro pour l’organisme, c’est aussi une remise en question pour la suite. On a beau faire une liste de bonnes résolutions (au premier de l’an par exemple, ou le lundi matin après un weekend chargé), il est souvent compliqué de s’y tenir. Quand t’as fais 3 jours de détox de pommes, tu ne VEUX pas faire marche arrière et tout ruiner, tu ne VEUX pas avoir fourni tant d’efforts pour finalement reprendre tes mauvaises habitudes, en tout cas moi pas.

*au conditionnel, parce que je ne suis ni nutritionniste ni médecin même si on l’envisage parfois.
Source image.

Leave a Comment

Comments (1)