épilation laser

DE HAUT EN BAS

épilation laser

de mauvais poil  

Beaucoup de mes copines vont en institut mais ce n'est pas mon cas ; j'ai dû y aller seulement 2 fois en une vie (j'en aurais d'autres), il y a 2 ans je crois, pour me lancer dans le processus d'épilation des zones sensibles (à la maison) et, ne plus raser du tout. C'était compliqué pour moi de passer du rasoir (que j'utilisais depuis le collège) à l'épilateur, sans transition. Alors j'ai pris rendez-vous pour que ce soit bref et radical ; ensuite j'ai pu épiler toute seule ce qui repoussait (déjà moins épais). Je m'occupais d'éradiquer les malvenus - merci Silk-épil 7 - mais j'ai vite déchanté : attendre que la repousse soit suffisamment avancée pour pouvoir épiler (ce qui n'est pas très pratique ni esthétique, on est d'accord ; bien que le petit appareil soit bien pensé pour attraper même les poils d'un ou deux millimètres à peine - c'est toujours un ou deux millimètres de trop) et ensuite prendre le temps de tout épiler quand le moment est (enfin) venu. À cause des poils incarnés aussi, une tannée !

Lire plus

(pas encore) végétarienne depuis 1 an et demi

LES BONNES CHOSES

(pas encore) végétarienne depuis 1 an et demi

Je ne mange plus de viande et je le vis bien.

J’ai toujours été sensible à la cause animale sans pour autant faire le lien direct entre la pièce de boeuf dans mon assiette et la vache dans le pré. D’instinct, je n’ai pourtant jamais conçu l’idée de (et ça me gène d’utiliser ce terme aujourd’hui) manger du veau ou de l’agneau, ni du lapin et au grand jamais du cheval. En gros, je ne poussais pas la réflexion plus loin et je refusais de voir les images choc que pouvaient diffuser PETA ou la L214 sur la toile, jusqu’au mois d’octobre 2015.

Continue reading

nominée au Liebster Award

À PROPOS

nominée au Liebster Award

C’EST QUOI ?

Je ne saurais pas vous dire exactement mais le Liebster Award permet de faire parler des petites nouvelles (des petits nouveaux aussi) sur la blogosphère. J’ai entendu dire qu’il avait été lancé par un allemand (d’où la consonance) et j’ai comme l’impression que c’est devenu une sorte de relai que l’on se passe entre nous (bébés blogueuses/bébés blogueurs) et je trouve ça plutôt sympathique.

LES RÈGLES DU JEU

Évoquer 11 anecdotes, répondre aux 11 questions posées par la personne qui te nomine – ici ma chère Jenna, du blog WonderFox -, constituer une liste de 11 questions et nominer 11 (jeunes) blogueuses/blogueurs à son tour.

Continue reading

le cours de BodyPump

LES BONNES CHOSES

le cours de BodyPump

Je ne suis pas sportive pour un sou mais je me fais violence

MON PREMIER ABONNEMENT À LA SALLE DE SPORT 

J'ai testé chaque machine, j'ai fait ma sélection et j'ai vite fait le tour. Ma salle de sport (celle-ci) était juste en bas de chez moi (je ne sais pas si c'était une bonne chose finalement) mais il n'était pas proposé d'autres cours collectifs que les cours de Zumba *tchic tchac boum* (ou bien des cours vidéo) alors j'ai fini par me lasser et, quand la saison est passée, j'ai laissé le sac de sport au placard.

Lire plus

LES BONS MOTS

Poussière d’homme

« C'est un amour facile, sur lequel on ne pose pas de mots. Mieux vaut le faire qu'en parler. Il roule léger. Il n'est pas de ceux auxquels on s'oblige pour ne pas vivre seul ou pour tromper l'ennui. Pas de ces amours que l'on couche sur un faire-part, que l'on grave dans les registres de l'état civil, pas de ceux qui donnent des enfants ou tiennent des promesses pour l'avenir du monde, pas non plus de ceux dont la passion vous brûle et vous dévore. Juste un amour qui souffle sur le coeur, juste le plaisir sans les devoirs, la caresse sans la gifle, le baiser sans la morsure. Je ne tombe pas amoureux, je m'élève amoureux.»     David Lelait-Helo

11

detox capillaire – 1 shampoing par semaine

DE HAUT EN BAS

detox capillaire – 1 shampoing par semaine

Les cheveux longs c’est de l’entretien, y’a pas à dire !
Et parce que j’aime me compliquer la vie (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué), il y a un peu plus de deux ans (presque trois je crois), je me suis mise à lire les étiquettes* et j’ai décidé de ne plus acheter quoi que ce soit qui contienne une once de diméthicone (autre nom du silicone, parmi tant d’autres) afin de laisser respirer mon cheveu et de ne plus l’étouffer sous cette fine couche imperméabilisante qui le rend (immédiatement) brillant et soyeux certes, mais qui le tue à petit feu. Le plus compliqué étant de trouver des soins, masques ou après-shampoing, sans silicone (et sans se ruiner) ; et je ne parle même pas des produits (serum ou crème) dits sans rinçage : toujours blindés de choses qui font plus de mal que de bien.

Continue reading

EXPÉRIENCES

adopter un chat (ou deux) et soigner ses allergies

{...} deux bébés chats à charge. 

ENFANT 

J'ai grandi entourée d'animaux : des chats, un chien-loup, des cochons d'Inde (au moins quatre), un lapin (toujours en vie), des hamsters qui se multiplient comme par magie, des rats (domestiques, entendons-nous), des poissons rouges, des oiseaux, une famille de chinchillas aussi et j'en oublie sûrement ; jamais sans une boule de poil à la maison ! Une fois partie de chez papa-maman, avoir mon chez-moi signifiait avoir ma boule de poil (au moins une) - sauf que :
1111
- inconcevable pour moi d'envisager un chien en appartement,
- pas le coeur à avoir un animal en cage non plus,
- le Chéri est allergique aux chats (aux poussières et aux acariens aussi).

Lire plus